Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 




En ce jour tout à fait Unique
qui met en exergue vos 55 années
Tous ceux qui vous aiment ne pourront pas
ne pas avoir une pensée chaleureuse, aimante à votre égard.

Vous qui savez si bien témoigner auprès des autres
amitié, disponibilité, affection et amour,
Recevez aujourd'hui  nos étreintes les plus douces
acceptez ces  mots  simples

              Bon anniversaire et 
 ce poème
     
ENIVREZ-VOUS


Il faut être toujours ivre, Tout est là ;
c'est l'unique question.
Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.


Mais de quoi?
             De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous!



Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge; à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est.

 Et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront, il est l'heure de s'enivrer ; pour ne pas être les esclaves martyrisés du temps,

          Enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de vin, de poésie, de vertu, à votre guise.


Beaudelaire (In Les petits poèmes en prose)



        



Partager cette page

Repost 0
Published by