Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 22:09

 

nueeneige

 

 Regarder, Admirer, Sentir, et se laisser envahir

dans un infini éternel Ensemble

 

sapins  TLlune (1)-copie-1

 

     

                                                                                                 La lune nous s' offre altière et translucide 

 

 

Repost 0
Published by wan - dans poesie
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 23:48
               
           F ermez les yeux,
Tendez vos oreilles,
Mettez vos sens en éveil
Laissez vous pénétrez par cette musique
  
    O ubliez tout,
sauf l'essentiel, Ce moment UNIQUE
qui n'est que par Vous
et acceptez ces mots simples et plein d'amour

 Bon Anniversaire
bougie2.jpg       gateaujour.JPG cadeau.JPG 
cadeau2.JPG
Repost 0
Published by wan - dans poesie
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 22:40

 

 

Croire que l’on peut se passer de ce qui est le plus ancré en soi

Est pure illusion

Croire que l’on a les ressources pour vivre l’absence de l’autre

Est pure spéculation

Croire que l’on est assez fort pour avancer seul

Est pure déraison

Le silence, la distance, sont des gouffres de perdition

L’appel, la présence sont des havres de paix

La force n’ est pas tant en  soi que dans l’autre

La force c’est l’autre c’est l’Aimé(e)

Repost 0
Published by wan - dans poesie
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 20:06
Que serai-je sans Toi

Que serais-je sans Toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans Toi qu'un coeur au bois dormant
que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans Toi que ce balbutiement

J'ai tout appris de toi sur les choses humaines
Et j'ai vu désormais le monde à ta façon
J'ai tout appris de Toi comme on voit aux fontaines,
Comme on lit dans le ciel les étoiles lointaines
Comme au passant qui chante on reprend sa chanson

J'ai tout appris de Toi jusqu'au sens du frisson
Que serais-je sans Toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans Toi qu'un coeur au bois dormant
que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans Toi que ce balbutiement


J'ai tout appris de Toi pour ce qui me concene
Qu'il fait jour à midi et qu'un ciel peut être bleu
que le bonheur n'est pas un quinquet de taverne
Tu m'as pris par la main dans cet enfer moderne
où l'homme ne sait plus ce que c'est qu'être deux
Tu m'as pris par la main comme un amant heureux

J'ai tout appris de Toi jusqu'au sens du frisson
Que serais-je sans Toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans Toi qu'un coeur au bois dormant
que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans Toi que ce balbutiement


Qui parle de bonheur a souvent les yeux tristes
N'est-ce pas un sanglot de la déconvenue
Une corde brisée aux doigts du guitariste
Et pourtant je vous dis que le bonheur existe
Ailleurs que dans le rêve ailleurs que dans les nues
Terre terre voici ses rades inconnues

J'ai tout appris de Toi jusqu'au sens du frisson
Que serais-je sans Toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans Toi qu'un coeur au bois dormant
que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans Toi que ce balbutiement





Repost 0
Published by wan - dans poesie
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 00:35


   


Je t'aime pour toutes les femmes que je n'ai pas connues
Je t'aime pour tous les temps où je n'ai pas vécu
Pour l'odeur du grand large et l'odeur du pain chaud
Pour la neige qui fond pour les premières fleurs
Pour les animaux purs que l'homme n'effraie pas
Je t'aime pour aimer
je t'aime pour toutes les femmes que je n'aime pas

Qui me reflète sinon toi-même je me vois si peu
Sans toi je ne vois rien qu'une étendue déserte
Entre autrefois et aujourd'hui
Il y a eu toutes ces morts que j'ai franchies sur de la paille
Je n'ai pas pu percer le mur de mon miroir
Il m'a fallu apprendre mot par mot la vie
Comme on oublie

Je t'aime pour ta sagesse qui n'est pas la mienne
Pour la santé
Je t'aime contre tout ce qui n'est qu'illusion
Pour ce coeur immortel que je ne détiens pas
Tu crois être le doute et n'es que raison
Tu es le grand soleil qui me monte à la tête
Quand je suis sûr de moi

Eluard     Derniers poèmes d'amour

Repost 0
Published by wan - dans poesie
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 00:24



     

 

 Vers à Danser


Que ce soit dimanche ou lundi
Soir ou matin minuit midi
Dans l'enfer ou le paradis
Les amours aux amours ressemblent
C'était hier que je t'ai dit
Nous dormirons ensemble
C'était hier et c'est demain
Je n'ai plus que toi de chemin
J'ai mis mon coeur entre tes mains
Avec le tien comme ll va l'amble
Tout ce qu'il a de temps humain
Nous dormirons ensemble
Mon amour ce qui fut sera
Le ciel est sur nous comme un drap
J'ai refermé sur toi mes bras
Et tant je t'aime que j'en tremble
Aussi longtemps que tu voudras
Nous dormirons ensemble

Louis Aragon     Le Fou d'Elsa  




Repost 0
Published by wan - dans poesie
commenter cet article